Bien aménager sa cuisine: les 5 règles d’or !

Ah! C’qu’on avoisine quand on est en cuisine… On fait de bons repas, on s’y retrouve, on y reçoit!
Longtemps reléguée à son rôle premier: remplir sa fonction pratique. Aujourd’hui, la cuisine a largement détrôné la salle à manger et s’impose comme une pièce à vivre à part entière. Le mot d’ordre: « convivialité ».
Alors, comment optimiser au mieux les fonctionnalités de cette pièce principale afin qu’elle soit des plus accueillante possible?

 

 

1. Tout commence par le « Triangle d’activité »

Un plan de cuisine réussi, c’est un plan qui ne néglige aucun détail… Et ça commence par une disposition organisée autour de trois pôles qui forment le fameux « Triangle d’activité »:

  • le stockage (réfrigérateur, congélateur, placards…);
  • la préparation-cuisson (plaques de cuisson, four, plan de travail…);
  • le lavage (poubelle, évier, lave-vaisselle…).

Que votre cuisine soit ouverte ou fermée, en I, en parallèle, en U, en L ou en îlot, la bonne disposition de vos éléments facilite la succession des opérations et réduit au minimum les déplacements lors de la préparation d’un repas.. On allie, de fait, l’utile à l’agréable!

 

 

2. Attention aux dimensions

Les mesures comme les hauteurs doivent être prisent en compte méthodiquement. Elles dépendent avant tout de votre taille. Pensez toutefois qu’en cas de location ou de revente, vos successeurs ne feront pas forcément la même taille que vous. Pour vous donner une idée précise, il existe des références de base:

  • un plan de travail doit se trouver à hauteur de la ceinture (entre 85 et 95 cm) pour vous permettre d’atteindre le fond de l’évier sans vous pencher;
  • une hotte aspirante doit se trouver à environ 60-70 cm des plaques pour éviter de vous heurter la tête;
  • un comptoir doit se trouver à hauteur de votre coude (environ 110 cm) pour assurer une position confortable sur une chaise haute;
  • le four se place de préférence à hauteur des yeux pour faciliter le transport de plat lourd;
  • la bonne circulation devant les meubles et électroménagers nécessite un espace de 90 cm (120 cm pour cuisiner à deux sans se gêner)…

 

 

3. Le bon « éclairage » déco

Dans nos maisons, l’éclairage tient une place de choix. Vital, il se veut design et nos habitats s’en trouvent brillants au sens propre comme au figuré. Décliné en gammes, formes, couleurs, il a pour vocation initiale de créer une ambiance appropriée. De nos jours, il n’est plus question d’opter pour l’utilité au détriment de l’esthétique. L’aisance et le confort seront décuplés par des lumières judicieusement placées alors ne lésinez pas sur la quantité et la variété. Des spots aux suspensions, traditionnels ou encore contemporains, les luminaires sauront vous divertir.

 

 

4. Mise en place de roulements logiques

L’organisation est un gain de temps considérable au quotidien. Un cheminement simple, rapide et sans encombre sera pour minimiser les tâches ménagères.

  • Par exemple, la circulation des assiettes et plats sales : passage à la poubelle pour jeter les restes, passage à l’évier pour éventuellement rincer, puis lave-vaisselle. Ces trois éléments (poubelle, évier et lave-vaisselle) doivent donc être à proximité les uns des autres.
  • Également, les placards, armoires et tiroirs doivent également se trouver à proximité du lave-vaisselle pour faciliter le rangement de la vaisselle propre.

 

 

5. La sélection des éléments.

Dans une cuisine bien aménagée, chaque élément remplit une fonction, ce qui nécessite de planifier en amont les besoins. De l’électroménager aux placards à provision ou à vaisselle, chaque chose à une place bien définit, laissant ainsi une constante impression de rangement. Au-delà de l’esthétique, l’aspect fonctionnel reste le critère le plus important. C’est pourquoi vous devrez choisir les éléments les plus adaptés à votre mode de vie et à l’utilisation de votre cuisine.

 

 

 L’agencement d’une cuisine obéit à un vrai protocole qui vous assure une cuisine harmonieuse où il fait bon cuisiner.